L’ambivalence émotionnelle

J’ai envie de vous expliquer c’est quoi l’ambivalence émotionnelle, du moins la mienne.
Le confinement et les gestes barrières ça ne me gêne pas.. Je n’ai pas besoin d’être collé aux gens pour être heureux. Je suis du genre « Vivons heureux, vivons caché« .

Continuer de lire « L’ambivalence émotionnelle »

A force de trop vouloir, on finit par cesser d’y croire

Cette affirmation est un peu à l’opposé de la philosophie que je lance habituellement dans mes vidéos. Pourtant c’est vrai, j’en ai même fait une petite storylife il y a quelques jours. On a tendance à idéaliser certaines relations. On surévalue une relation avec un genre d’individu, avec une fille ou un mec. On pense que c’est le mec parfait ou la nana idéale, mais finalement ce n’est pas le cas. On a juste fait une fixation sur un détail qui semble flatter notre égo. Je suis certains que vous avez déjà imaginer sortir avec la plus belle fille de votre classe uniquement pour réhausser votre estime de vous et votre importance au seins du groupe. Si vous n’avez jamais imaginé cela, ce n’est pas forcément une mauvaise chose!

Continuer de lire « A force de trop vouloir, on finit par cesser d’y croire »

Parfois on veut juste quelqu’un avec qui regarder Les Simpsons

Parfois on veut juste quelqu’un avec qui regarder Les simpsons.Ces passages de vies me font penser à l’évolution de nos aspirations. J’avais écrit un texte ado…dans ce genre. «Je voulais juste quelqu’un avec qui mater les simpsons». C’est juste bête et con. Maintenant, il faut qu’elle aime aussi How I Met Your Mother et South Park.Puis avec le temps ces critères deviennent perméables… Sympathique, cultivée, … Continuer de lire Parfois on veut juste quelqu’un avec qui regarder Les Simpsons

Je suis gros…

Depuis que j’ai l’âge de 6 ans je suis en surpoids. J’ai donc débuté un régime, avant ce régime ma famille se battait pour me faire manger, pendant des heures, j’étais enfermé dans la cuisine avec la famille qui expliquait que je devais manger… Etrangement quand j’ai grossi après mon opération des amygdales on a commencé à me harceler sur la bouffe, au lieu de me faire manger, on me disait de ne pas manger, sauf qu’enfant, tu as tendance à manger ce qu’on te donne et à l’heure actuelle, si vous fouinez chez moi, vous ne verrez aucun biscuit, aucun snack, aucun alcool rien.

Continuer de lire « Je suis gros… »