Article mis en avant

Lettre à l’absence

Je pense que j’éviterai de continuer à publier ici, les Lettres à l’absence. Je pense que certains verront cela d’un oeil anxiogène, d’autres comme un réconfort face à l’instant présent, comme quoi nous ne sommes jamais seul dans notre solitude.
Mais certains m’ont remercié d’avoir mis des mots sur l’angoisse lié à l’enfermement ou à l’absence.
Je vous remercie… Les textes ne sont pas parfaits, j’essaie de faire le moins de fautes que possible, mais voilà, la Dys est un combat quotidien. Continuer de lire « Lettre à l’absence »

Dépendance affective Article mis en avant

Ces relations toxiques qu’on n’arrive pas à lâcher.

Si vous êtes un fidèle lecteur du blog partenaire My Under Ground Cafe, vous avez peut-être pu lire un article sur le lâché prise et le fait de changer de wagon un moment ou un autre.
Aujourd’hui le sujet est celui de ces relations toxiques qui nous collent à la peau et aux baskets.
Continuer de lire « Ces relations toxiques qu’on n’arrive pas à lâcher. »

«Je ne suis pas payée à sourire»

Aujourd’hui dans ma ville un collègue réal fait quelques plans avec plusieurs comédiens pour son pré-film (Pour les non initiés on tourne quelques images que l’on monte pour montrer à différents partenaires potentiels afin d’avoir un budget… ça permet parfois d’avoir grosso modo quelque chose à montrer).

Continuer de lire « «Je ne suis pas payée à sourire» »

Je kidnappe le bonheur

J’essaie d’emprisonner le bonheur sur une Île déserte afin qu’il puisse comprendre que sa recherche est comme la pluie en pleine sécheresse, qu’il est comme l’eau en plein désert.
Il est grand temps de lui dire que le monde a besoin de plus que quelques instants, il veut simplement appréhender la vie sans se dire que demain sera pire. C’est ça finalement ce que l’Homme désire, avoir une compréhension de l’avenir.

Continuer de lire « Je kidnappe le bonheur »

dire_son_podcast : L’adoption et la surcompensation psychique.

On parlait souvent du problème de l’adoption avec un côté colonialisme. Voir la publication

J’avais répondu la chose suivante «C’est surtout qu’en France l’adoption est trop longue et compliquée…. A l’étranger c’est souvent plus simple … Et les gens ont l’impression d’être des bons samaritains en allant dans des pays lointains chercher des enfants dans des orphelinats»

Quand on est adopté on a souvent l’impression de devoir sans cesse faire ses preuves et devoir mériter notre bonheur. Avoir une couleur différente rajoute un poids en plus. Nous sommes sans cesse dans la surcompensation pour mériter de porter ce nom d’adoption, pour se fondre dans la famille. Beaucoup de personnes ayant été adoptée le savent et l’avoue « Je dois faire plus».

Continuer de lire « dire_son_podcast : L’adoption et la surcompensation psychique. »