Lettre à l’absence #28

Si tu voyais les gens, si tu savais.
On est tous là, à tenir bon. Certains sont au charbon, pendant que d’autres vivent l’attente comme une prison.
Le pire dans l’angoisse de l’ennemie invisible, c’est cette fatalité de ne jamais savoir comment et pourquoi.

Continuer de lire « Lettre à l’absence #28 »

Lettre à l’absence #02

86400 secondes c’est long, c’est futile, mais long, soit une journée, une journée à courir, à penser, à penser à ne pas penser. Penser à ne manquer, penser à ne pas oublier, penser à oublier ce qu’on devrait oublier. 86400 secondes c’est court quand c’est le peu qu’il pourrait rester à vivre, un enfer à ces personnes dans les hôpitaux, ces personnes qui attendent une réponse, ces personnes qui voudraient que leurs enfants, leurs amis pensent un peu à eux. Pourquoi chercher la sécheresse en plein oasis? Parfois on est heureux, parfois on voudrait plus, on voudrait toujours mieux. Une famille même si elle n’est pas parfaite c’est précieux, une vie est précieuse, respirer c’est précieux, certaines personnes ne le peuvent plus sans assistance respiratoire. Courir, marcher c’est précieux, se réveiller chaque matin est précieux, pouvoir serrer dans ses bras son frère, sa soeur c’est précieux, entendre au téléphone la voix de son père, de sa mère c’est précieux, parfois un Adieu est précieux et douloureux.

Continuer de lire « Lettre à l’absence #02 »

Lettre à l’absence #30

Salut, ça va?

Je pense que ce confinement nous fera grandir un peu. Je me suis confirmé l’idée que bouger était essentiel pour moi. Tu peux te demander pourquoi je ne perds pas mon calme ? Parfois on ne peut pas se permettre de faire pire que ce qui est déjà en route.
De même, le stresse provoque une concentration du cortisol et cela affaibli à la longue le système… Donc autant éviter cela. Continuer de lire « Lettre à l’absence #30 »

Lettre à l’absence #31

Salut
J’ai réalisé que le plus dur dans tout cela, quand nous sommes assis face à un mur, c’est de pouvoir se dire que beaucoup de personnes nous ont tourné le dos sans savoir qu’on regrettait beaucoup des choses qu’on a dit, qu’on a mal fait.
On regrette ces silences ou l’immaturité de l’instant. Et je pense que le plus difficile quand on a au dessus de sa tête une sorte de fatalité qui s’empare de notre hasard, c’est d’être capable de vivre avec cela.
On se demande pourquoi on a fait les choses aussi mal…Pourquoi on a mal agit, pourquoi on n’a pas été plus proche d’un tel ou d’un tel.

Continuer de lire « Lettre à l’absence #31 »

Lettre à l’absence #29 – Chère toi

Tu sais j’ai ouvert mon vieux journal où j’écrivais ado… Il y avait un texte « Lettre à l’absence ». Ce texte m’a fait comprendre que  nous gardons en nous des silences, des mots et des regrets. J’ai alors commencé à me dire qu’il serait primordiale de rassembler nos maux au sein d’un blog où chacun irait écrire à une personne absente. Continuer de lire « Lettre à l’absence #29 – Chère toi »