Ces relations toxiques qu’on n’arrive pas à lâcher.

Si vous êtes un fidèle lecteur du blog partenaire My Under Ground Cafe, vous avez peut-être pu lire un article sur le lâché prise et le fait de changer de wagon un moment ou un autre.
Aujourd’hui le sujet est celui de ces relations toxiques qui nous collent à la peau et aux baskets.
Le top du top dans la culture populaire c’est surement tous ces gentils garçons qui aiment une fille mais dont la fille ne voit pas l’existence. Le pire reste la relation toxique de Ted Mosby et Robin Scherbatsky (How I Met Your Mother). Elle n’a jamais voulu s’installer ou avoir des enfants et c’est tout ce que Ted voulait réellement. Ils sont tous les deux sortis avec d’autres personnes, même s’ils ne se sont jamais détachés l’un de l’autre. Même quand Ted est avec quelqu’un il y a toujours Robin. Deux relations sont parties en éclats celle avec Stella et celle avec Victoria… Et malgré tout il va continuer à s’obstiner. Le plus incroyable c’est quand même l’arrivé de la mère qui va accepter ce fantôme dans la vie de son compagnon.
Syndrome Ted Mosby

Attendre oui mais pourquoi? Et jusqu’à où et quand?

La chose la plus dure c’est quand deux wagons se croisent et que la correspondance arrive en fin de journée. Vous êtes épuisé et vous avez juste envie de retourner chez vous pour vous détendre et vous endormir pour passer à autre chose. Du coup cette personne qui vous a vu attendre pendant des années ou des heures sur le quai ne comprend pas pourquoi vous avez subitement décidé de prendre un bus ayant pour terminus votre domicile. Vous aurez beau lui expliquer comme le fait Oliver Queen dans Arrow (S02EP14)

 

«J’ai fini, fini de me sentir coupable, fini de m’inquiéter pour toi. Pourquoi t’irais pas prendre un verre.Va te souler, va! Va au Verdant je paierai la note. J’ai passé la moitié de ma vie à t’aimer, mais j’en ai assez de t’attendre.»

Ted Mosby l’idéale histoire d’amour (imparfaite).

Cela fait environ quatre ans que les showrunners Craig Thomas et Carter Bays ont révélé aux  téléspectateurs le dénuement de leur comédie phare, qui aura durée presque dix longues années. How I Met Your Mother. La série, qui se concentre sur Ted Mosby (Josh Radnor) racontant à ses enfants les nombreux événements qui ont mené à sa première rencontre avec leur mère, a gagné en popularité alors que le voyage fictif de Ted pour rencontrer « Son âme soeur » devenait de plus en plus solitaire et désespéré. La série suivante pourrait être attribuée à l’attachement du public à l’histoire de Ted :
Peut-être en raison de la popularité des comédies-popcorn des comédies sentimentales que l’on dévore en mangeant des glaces et du popcorn, souvent légères réconfortantes, sorties en masse durant les années  2000), ou à la grande vedette de la série, Barney Stinson (Neil Patrick Harris) et sont traitement humoristiques. La force de cette série est sa façon de colorer les choses, montrer la vie d’un groupe ou d’une famille. Cette série reprend la magie de Friends mais actualise les codes et références culturelles. Cette série s’est façonnée sur son rythme narratif particulier mais aussi le mélange des genres comédie humoristique, comédie familiale et comédie romantique. Si elle plait tant c’est qu’elle elle subvertit le fantasme de la « parfaite histoire d’amour » et se concentre sur la définition de ce qu’est le véritable amour et comment la beauté réside simplement dans le fait que nous le faisons naitre chaque jour.

«L’amour est la meilleure chose que l’on vit / love is the best thing we do», explique Ted à Robin (Cobie Smulders) alors qu’elle s’effondre avant de se rendre dans l’allée pour épouser Barney. Ce discours de Ted dans le 24e épisode de la dernière saison de la série. Mais ce n’est pas exactement un tournant pour la série ni pour aucun personnage, mais il souligne la thèse même de la série: l’amour n’a pas de sens, mais nous sommes perdus sans. Ce sont ces tirades clichées des personnages romantiques et désespérée qui définissent le personnage de Ted, et bien qu’il le veuille sincèrement, il n’arrivera point à trouver l’amour de sa vie durant les saisons, aussi naïf que Ted puisse être, c’est au moment où il veut laisser tomber tout de manière sincère que l’amour se pointe à lui. Finalement comme une récompense.

How I met your mother

Les films aiment vendre l’idée du «bon endroit, du bon moment» ainsi que la notion que le grand geste romantique est le seul moyen de gagner le cœur d’une personne. Bien que ceux-ci fassent très bien dans les films, How I Met Your Mother soutient que l’utilisation de ces moments fantastiques et des idées comme fondement d’une relation amoureuse est dangereux et malsain. Le personnage de Ted met en évidence cette croissance de l’apprentissage de la façon de mettre l’accent sur les aspects fondamentaux de l’autre personne plutôt que sur des idées comme «bon endroit, bon moment» et le destin. Dans la première saison, Ted rencontre Robin et Victoria en se contentant de fermer les yeux au milieu d’une salle bondée et de les séduire par des gestes romantiques – comme voler un Cor bleu pour Robin, arrêter Victoria alors qu’elle s’apprête à partir pour l’aéroport , en engageant un quatuor à cordes bleu pour Robin, et bien sûr, en faisant pleuvoir. Les deux premières saisons mettent en vedette les fantastiques « moments cinématographiques » de Ted au nom de l’amour, mais la série l’utilise comme un outil pour souligner que malgré cela (ou à cause de cela), Ted n’a pas réussi à les faire rester parce qu’ils n’étaient pas prêts pour l’engagement sérieux que Ted avait en tête.

Souvent on veut l’amour, mais on a peur de l’engagement. On a peur que ce ne soit pas la bonne, que nous avons peut-être la possibilité de trouver mieux. Si Ted n’arrive pas à garder Robin, les prochaines relations ne seront que des séries de déception, car il devra se faire à l’idée que ce n’était pas le bon moment pour lui et Robin, et c’est quand il pense que tout est fini, qu’il doit tourner définitivement la page qu’arrive la mère, la femme avec qui il fondera sa famille.
Ted et Robin ne peuvent pas rester ensemble  à la fin de la deuxième saison en raison de la longue lutte entre leur deux visions de l’avenir «carrières vs romance», un combat qui va durer durant tout le long de la série. Le conflit est d’abord introduit dans la saison un, avec Ted perdant Victoria en raison de sa décision de poursuivre une carrière en Allemagne, et Lily (Alyson Hannigan) laissant son fiancé Marshall (Jason Segel) pour poursuivre l’art à San Francisco. Il revient une fois de plus à la fin de la deuxième saison, quand Ted et Robin se séparent à cause de leurs deux plans fondamentalement différents pour leur avenir. Robin veut explorer le monde et voir où son chemin de carrière l’amène, tandis que Ted veut s’installer pour fonder une famille. Malgré s’aimer, ils n’étaient pas parfaits l’un pour l’autre à l’époque.

Le point où Ted et Robin se séparent est sans doute le début de la route qui permet à Ted de rencontrer la Mère avec la bonne perspective sur l’amour. Les deux prochains intérêts principaux de Ted (Stella et Zoey) changent radicalement son point de vue sur l’amour. Stella quitte Ted à l’autel pour retrouver son ex-petit ami Tony, ce qui fait que Ted accepte le fait que se précipiter dans sa vie amoureuse ne lui causera que de la peine, alors que Zoey, étant à la fois littéralement et figurativement  un barrage dans la vie professionnelle de Ted. D’autre part, le développement du personnage de Robin se développe  à travers sa relation avec Don dans la saison cinq, où elle choisit réellement la relation en cours  au détriment de sa carrière, mais cela  se retourne contre elle quand ce dernier finit par la quitter pour un poste sur une chaine nationale… Concrètement Ted et Robin n’ont pas une histoire d’amour parfaite, mais leur croissance respective au cours de la série leur a permis de finir par devenir justes l’un pour l’autre. Ils n’ont rien à se reprocher, ils ont chacun vécu ce qu’ils désiraient au plus profond d’eux.

 


A lire aussi

 

L’amour n’est-il pas la meilleure chose qui puisse nous arriver ? Ne rend-il pas plus fort,51dt2bowvdjl-_sx348_bo1204203200_plus heureux, plus vivant ? D’habitude, oui. Mais cette fois, cela semble différent… Vous vivez une relation douloureuse et compliquée. Quelque chose ne colle pas. Mais quoi exactement ? Seriez-vous tombé sur quelqu’un qui a peur de l’amour, sur une personnalité violente ou…perverse ? Quel est donc ce bourreau qui vous brise le coeur ?… Et quelle est votre part de responsabilité dans ce choix ? Pourquoi tirez-vous si souvent le « mauvais numéro » ? Est-ce une malchance ou la répétition de scénarios hérités de l’enfance ? Partir pour « sauver sa peau » ou rester parce que, parfois, les choses peuvent s’arranger : il faut trouver la meilleure solution. Cet ouvrage peut aider à faire le point et guérir-ensemble ou séparément- d’une relation toxique. Pour l’écrire, l’auteur a interviewé des psychologues, des sociologues, mais elle a surtout recueilli les témoignages de nombreux anonymes. Plus d’infos

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s