Concéder à la non concession

Titre bizarre, réponse bizarre. On ne peut pas toujours concéder aux choses. Dire oui à chacun. Le non a un pouvoir aussi fort que le oui. Je ne sais pas si vous avez déjà remarquez que ceux qui disent rarement oui, quand ils accordent un oui, sont limite adulés, alors que ceux qui disent sans cesse oui le jour où ils diront non, seront détestés. Continuer de lire « Concéder à la non concession »

Publicités

Les échecs et la vie

« Les échecs sont des saisons dans la vie, les échecs font mal, mais on oublie que l’échec est plus fréquent que la réussite, les médias sociaux comme facebook amplifient notre vision de la réussite et nous oublions que la vie n’est pas une course à la réussite mais une montagne russe. Oubliez un peu la réussite car chaque échec débouche vers une nouvelle étape de ta vie. Retrouvons la rationalisation car l’envie de toujours être le meilleur mène au doute. C’est cela le piège du doute, car l’échec est au coeur de la peur. Un échec est une épreuve et non la fin.  » Jackson Ntumba

Continuer de lire « Les échecs et la vie »

La trentaine pour les nuls

C’est tellement chiant la trentaine… Je rentre dans ce cercle le 8 juillet et je te jure que je ne suis pas pressé. Je pensais qu’à 30 ans j’aurai un job stable (du mois des clients réguliers de manière suffisant pour contrer la question de merde on fait le mois prochain), que j’aurai un vrai chez moi, une petite famille en vue… j’avais quasi tout ça, mais j’avais souvent des crises existentielles et je foutais tout en l’air. Mais maintenant je me dis que si cela n’avait pas marché, ce n’est pas forcément entièrement de ma faute. Les gens évoluent (je préfère éviter de dire change)… On n’est pas des pokémons mais bon. Petit article inspiré d’un article d’une consoeurContinuer de lire « La trentaine pour les nuls »

Les gens ne s’écoutent pas

Extrait d’un petit roman un peu dans le style L’amour dure 3 ans, que j’avais commencé à écrire. Il est presque terminé, mais je partage énormément sur ce blog des réflexions issues de ce projet personnel. Le genre est assez cassant et à la limite misogyne, bien que dans le fond, rien ne l’est. On est plus dans une vision sombre d’un type meurtri.  Continuer de lire « Les gens ne s’écoutent pas »

Trop vieux pour ça.

Je me souviens que quand j’avais  18-24 ans, quelque soit l’heure j’étais capable d’aller prendre un taxi, un rer ou un métro pour aller à l’autre bout de l’Ile de France. Et hier, j’ai vraiment pris cher. Il était 0h20, je vois qu’il y a une superbe fête à Paris et aussi à l’autre bout de la ville un concert sympathique d’un groupe local. Vous allez rire, mais j’étais extrêmement fatigué, déjà couché, je suis resté au lit. Il fut un temps où même fatigué j’aurai fait une nuit blanche.
Souvenir de cette vidéo de retour de soirée.

Continuer de lire « Trop vieux pour ça. »

Un jour… c’est une belle date. Mais il y a tellement de « un jour »

Un jour… c’est une belle date. Mais il y a tellement de « un jour ». Cette phrase est à la fois pessimiste et optimiste. Il y a une idée qu’on a le temps pour remettre à plus tard, qu’une chose hypothétique pourrait se réaliser un jour. Mais il y a aussi la douleur du doute. De la question mais quand? Continuer de lire « Un jour… c’est une belle date. Mais il y a tellement de « un jour » »