La trentaine pour les nuls

C’est tellement chiant la trentaine… Je rentre dans ce cercle le 8 juillet et je te jure que je ne suis pas pressé. Je pensais qu’à 30 ans j’aurai un job stable (du mois des clients réguliers de manière suffisant pour contrer la question de merde on fait le mois prochain), que j’aurai un vrai chez moi, une petite famille en vue… j’avais quasi tout ça, mais j’avais souvent des crises existentielles et je foutais tout en l’air. Mais maintenant je me dis que si cela n’avait pas marché, ce n’est pas forcément entièrement de ma faute. Les gens évoluent (je préfère éviter de dire change)… On n’est pas des pokémons mais bon. Petit article inspiré d’un article d’une consoeur

Mode d’emploi ou lexique?

 

1/Tu te poses souvent la question : quand vais-je enfin avoir une vraie vie?

Selon des amis à moi qui ont déjà 40 ans, la question ne devrait plus se poser, sauf en changeant de vie. Souvent on remet à plus tard quelque chose, car il y a un blocage plus gros à surmonter. Je pense que l’absence et le double deuil de11274479_10205376959558494_285955222_npère, font que j’ai peur d’être père au final. Même si concrètement je sais que je serai un papa poule. Je pense que comme Ted Mosby, il y a un blocage? Je reste focaliser sur un soucis purement matériel pour éviter le soucis psychologique. Je pense même que beaucoup d’hommes qui ont une peur de l’engagement en réalité, on peur du rejet et de l’abandon.

En conséquence, il faudrait savoir déjà si dans notre tête nous sommes réellement stable? Je sais que dans un article passé j’ai évoqué le comment Ted et Robin on su se retrouver dans le futur, car ils avaient chacun réglé leurs soucis personnels et réalisé ce qu’ils voulaient en fond d’eux.

2/Tu veux l’emballage sans d’abord montrer qui tu es réellement.

J’ai beaucoup parlé de l’emballage, car beaucoup de site de développement proposent d’avoir un pseudo life style attrayant, faire beaucoup de choses, sortir beaucoup et avoir une vraie vie sociale. Si tu  as soucis financièrement autant te dire que ce mode de vie va rapidement te conduire à remettre en cause ta profession ou simplement certaines dépenses. J’ai plusieurs amis qui sont sans cesse à -400€ sur leur compte car ils ont une vie qui dépasse la capacité de leur job (bien qu’ils gagnent 1800€ par mois). Mais beaucoup d’amies me disent que ce détail vient souvent après. On peut faire une sortie sympa sans se ruiner. Les bons plans pleuvent sur le web….

3/ Tu remets toujours tout à demain

Il parait que c’est une erreur humaine. J’en parlais dans un article. Mais au fond c’est souvent parce qu’on n’est pas prêt à abandonner notre confort personnel, on sait que la vie de couple a des contraintes. Puis être en couple juste pour être normal aux yeux de la société c’est un peu gros quand même. Pourtant combien de mariages gâchés pour cela? Dites-vous que ceux qui sont en couple depuis plusieurs années ont leurs lots de questions débiles. Je me souviens dans mes deux relations de 3 ans, j’avais dès la 2e année la question «Le bébé/mariage c’est pour quand?» Du coup vous commencez à cogiter, à vous mettre la pression… Et la pression et les sentiments ne font jamais bon ménage.

4/ Tu as peur de finir seul…?

Incroyable, celui qui cogite trop, qui a peur de finir seul, va donc chercher soit à avoir une personne qui ne correspond pas finalement à ses attentes réelles. Il va se jeter sur une personne de disponible au lieu de chercher une perle rare… De plus trop chercher au final mène au fameux syndrome ted mosby.

ted-mosby-is-a-slut-image_pcizrb

5/ Tu n’es pas bizarre… Enfin si tu te trouves bizarre, en réalité non…

Oui c’est surement cela le soucis, comme le disait ce regretté Heath Ledger, lesgiphy gens veulent imposer des choses aux autres et nous-même, nous voulons rentrer dans la case normalité. Alors que finalement chacun est différent. Chacun a sa propre histoire. La solution finalement c’est de cesser de se comparer aux autres, comprendre qu’un jour viendra. Il faudra aussi faire des choix, cesser de faire à sa tête ou simplement jouer la carte de la différence.


 

Si vous faites des décisions fondées sur les réactions du peuple ou jugements alors vous faites des choix vraiment ennuyeux. 

Les gens te demandent toujours si tu as un boulot, si tu es marié, si tu as une maison. Comme si la vie était une liste d’épicerie. Personne ne te demande jamais si tu es juste heureux.

 Heath Ledger.

tmoa6e6tlofyoleo

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s