A force de trop vouloir, on finit par cesser d’y croire

Cette affirmation est un peu à l’opposé de la philosophie que je lance habituellement dans mes vidéos. Pourtant c’est vrai, j’en ai même fait une petite storylife il y a quelques jours. On a tendance à idéaliser certaines relations. On surévalue une relation avec un genre d’individu, avec une fille ou un mec. On pense que c’est le mec parfait ou la nana idéale, mais finalement ce n’est pas le cas. On a juste fait une fixation sur un détail qui semble flatter notre égo. Je suis certains que vous avez déjà imaginer sortir avec la plus belle fille de votre classe uniquement pour réhausser votre estime de vous et votre importance au seins du groupe. Si vous n’avez jamais imaginé cela, ce n’est pas forcément une mauvaise chose!

Continuer de lire « A force de trop vouloir, on finit par cesser d’y croire »

Parfois on veut juste quelqu’un avec qui regarder Les Simpsons

Parfois on veut juste quelqu’un avec qui regarder Les simpsons.Ces passages de vies me font penser à l’évolution de nos aspirations. J’avais écrit un texte ado…dans ce genre. «Je voulais juste quelqu’un avec qui mater les simpsons». C’est juste bête et con. Maintenant, il faut qu’elle aime aussi How I Met Your Mother et South Park.Puis avec le temps ces critères deviennent perméables… Sympathique, cultivée, … Continuer de lire Parfois on veut juste quelqu’un avec qui regarder Les Simpsons

Lettre à l’absence #30

Salut, ça va?

Je pense que ce confinement nous fera grandir un peu. Je me suis confirmé l’idée que bouger était essentiel pour moi. Tu peux te demander pourquoi je ne perds pas mon calme ? Parfois on ne peut pas se permettre de faire pire que ce qui est déjà en route.
De même, le stresse provoque une concentration du cortisol et cela affaibli à la longue le système… Donc autant éviter cela. Continuer de lire « Lettre à l’absence #30 »

Lettre à l’absence #31

Salut
J’ai réalisé que le plus dur dans tout cela, quand nous sommes assis face à un mur, c’est de pouvoir se dire que beaucoup de personnes nous ont tourné le dos sans savoir qu’on regrettait beaucoup des choses qu’on a dit, qu’on a mal fait.
On regrette ces silences ou l’immaturité de l’instant. Et je pense que le plus difficile quand on a au dessus de sa tête une sorte de fatalité qui s’empare de notre hasard, c’est d’être capable de vivre avec cela.
On se demande pourquoi on a fait les choses aussi mal…Pourquoi on a mal agit, pourquoi on n’a pas été plus proche d’un tel ou d’un tel.

Continuer de lire « Lettre à l’absence #31 »

Lettre à l’absence #29 – Chère toi

Tu sais j’ai ouvert mon vieux journal où j’écrivais ado… Il y avait un texte « Lettre à l’absence ». Ce texte m’a fait comprendre que  nous gardons en nous des silences, des mots et des regrets. J’ai alors commencé à me dire qu’il serait primordiale de rassembler nos maux au sein d’un blog où chacun irait écrire à une personne absente. Continuer de lire « Lettre à l’absence #29 – Chère toi »