Etrange étranger

Cette chanson extraite du spectacle Dracula entre l’amour et la mort est la chanson clé et le single du spectacle, elle tient le rôle du passage où Lucy va être mordue par Dracula. Dans l’ensemble le message manifeste est assez simple, il raconte la rencontre entre deux personnes qui ne se connaissent pas encore, le titre étrange étranger pourrait faire écho également à la théorie développée par Freud de la littérature fantastique et d’horreur. « Ce sont des analyses de contes fantastiques par Freud. Unheimlichkeit, ce qui est étranger à la maison. C’est ce qui est caché, ce qui est dissimulé.« 

Une histoire nouvelle sur les cendres du passé

Dans l’ensemble le contenu manifeste est simple, poétique et se tient. Le premier couplet montre la rencontre, la fascination; un peu comme lorsque l’on rencontre quelqu’un, nous sommes intrigué et bien souvent nous avons tendance à aller vers des gens qui ressemble à quelqu’un qui nous a déjà plus par le passé avec l’idée de changer l’histoire initiale…

Dis-moi qui es-tu
Toi qui me plait déjà
Toi qui ne m’es pas inconnu
Dis-moi qui es-tu
Toi qui me plait déjà
Mais que je ne reconnais pas
Qui es-tu


Dracula questionne Mary sur sa démarche de s’aventurer dans des lieux sombres. Il énonce le mal et l’avenir sombre que cette rencontre pourra offrir. Un peu comme chaque rencontre on sait que ça va se passer mal mais la fascination est telle qu’on va quand même s’aventurer sur ces sentiers de perditions. Fasciné par ce vice on va quand même chercher à y aller.

Dis que cherches-tu
En cet endroit de perdition
Ou le vice a tue la vertu
Quelle impression quelle emotion
Que viens-tu faire dans ces ruelles
Dans cette bauge abandonnée
Au désordre et a la misère
D’ou viens-tu étrange beauté

Le cygne noir emprunte de malheur ou de changement brusque

Par la suite Lucy se questionne également sur le but de ce jeu. Elle se questionne sur la raison de ce jeu de séduction. Dracula lui, recherche à trouver un écho à un souvenir du passé. Il sait que la souffrance vécue se répétera quoi qu’il arrive. « Le cygne noir qui me rappelle » fait écho soit à la théorie du cygne noir développée par Nassim Nicholas Taleb, qui décrit l’imprévu ou la rareté d’un évènement ou encore à la symbolique développé par le philosophe anglais Bertrand Russell « Un cygne noir est « quelque chose » qui vient perturber le bel ordonnancement de ce que nous cherchons toujours ». La couleur noire est l’opposée du blanc, un cygne blanc est souvent considéré comme pur et un cygne noir comme mauvais présage.

Je suis un souvenir
Qui se perd dans le temps

Surement la phrase la plus poignante de cette chanson. « Je suis le verbe écrire qui ne s’écrit que par le sang… Tes larmes sont les miennes…. »  Cela montre cette relation malsaine qu’entretienne deux personnes qui se vampirisent. Finalement le vampire est néfaste et la victime est néfaste également pour le vampire car il y a une relation de co-dépendance entre les deux individus. Je ne sais pas si vous avez vu la série YOU, on voit très bien comment le paranoïaque est malade et détruit par cette relation malsaine qui lui fait du mal. Y a comme une drogue dans la co-dépendance nous sommes esclaves, la dépendance affective est souvent construite sur le modèle de l’addiction.

Et moi je suis le verbe écrire
Qui ne s’écrit que par le sang
Tes larmes sont les miennes
Je les bois depuis si longtemps
Que maintenant elles m’appartiennent
Et que ma bouche les attend

Je suis celui qui souffrira
Dans l’absolu dans l’inconnu

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s