De l’oubli au bonheur

Dans ses Considérations inactuelles, Nietzsche illustre ses théories avec l’exemple de la vache. La vache ne connaît ni l’ennui ni la douleur, elle est incapable de se souvenir. Cet exemple permet de justifier sa théorie que l’oubli n’est pas une simple “perte” de souvenir, mais un acte actif, permettant l’accès à la libération.  Continuer de lire « De l’oubli au bonheur »