Hakuna Matata / L’amitié

Si tu veux être heureux et avoir des amis… accepte les gens tels qu’ils sont et cesses de vouloir les changer.

Hakuna Matata

Premier article depuis mon anniversaire, c’est nul au début je voulais faire un article de prévention sur la dépression et comment agir utilement sur la dépression d’un proche. Faut savoir que finalement c’est un sujet lié… L’amitié c’est compliqué, il y a beaucoup de chemins à faire. C’est souvent un parcours du combattant.  Souvenez-vous de cet article sur les amitiés jetables.

L’amitié peut avoir des silence
se réduire parfois à une simple présence
C’est le moment le plus beau
est celui où l’on n’a plus rien à se prouver

Ok allez julien, t’es le mec qui passe écris-nous un truc positif

Loin du cliché de la chanson de Lorie « Ta meilleure amie » je pense que dans toutes la discographie musicale, il y a une tone de chanson sur l’amitié. Que ce soit ces amis invisibles comme la chanson « L’ombre de vos vies » Vegastar

Enfin, ces amitiés inconditionnelles nous bouffent quoi? Oui elles sont néfastes, le plus grand mal qui soit c’est quand des gens qu’on estime ne nous estime pas de la même manière. Souvent on a tendance à surjouer et à se mettre dans la peau de quelqu’un d’autre. Comme en amour, dans le titre « L’enfer » de Kyo, on a tendance à faire souvent de grande concession au point qu’on finit par ne plus être nous même. On va faire des choix à contre coeur, mais au final comme souvent, le perdant est celui qui concède.

« J’ai donné ma vie pour partager la tienne
Bien écorché vif je m’éveille
Mais un mot de toi pour ma peine »

 

La réalité du chantage entre la valeur sociale et le besoin narcissique

On est souvent pris entre le besoin primaire d’affiliation, on a besoin de suivre quelqu’un, besoin d’être aimé. C’est d’ailleurs Wallon un psychologue du développement qui l’a démontré l’homme est biologiquement social. Il a besoin de l’autre pour grandir comme il faut.  Sur un autre article sur le besoin d’amour, il y a cette notion où on va avoir besoin dès les premiers jours de notre vie d’affection.

Le soucis c’est qu’en grandissante et à l’heure du numérique on va chercher à suivre des gens populaires, des gens qui peuvent nous faire grandir socialement. J’appèle cela le chantage entre la valeur sociale et le besoin narcissique d’être aimé. (même sans, souvenez-vous de la petite voisine qui jouait avec vous mais qui avait honte de s’afficher avec vous devant les camarades).  Qui dit chantage, dit explosion. La suite dans quelques jours ou heures.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s