Mais insta ??? L’uniformisation de la beauté

Depuis plusieurs mois, je constate que toutes les nanas sur insta se ressemblent, du moins elles essaient. Et c’est assez réussit, bien souvent j’ai un doute et je dois vérifier 2 à 3 fois le nom de l’influenceuse.

J’ai fait récemment un direct à ce sujet, je vous invite à l’écouter. C’était vraiment une vidéo d’échange brute, sans vraiment avoir calculé la chose. J’étais surpris de me rendre compte que l’époque des beautés atypiques ou par pays commençait à disparaitre pour tendre vers une uniformisation. C’est même dommage en soit !

Il y a des grandes quêtes pour devenir une personne connue, mais bien souvent en devenant quelqu’un d’autre. Quand on regarde instagram et les différents réseaux sociaux, on se demande comment on est arrivé à une uniformisation de la beauté. Du moins, la beauté pensée par une partie de la population.

On passe des topmodels à des J-LO, Kim Karashian. Avant les années 2000, la beauté parfaite n’avait pas de formes trop généreuses. Il fallait ressembler au top des podiums. L’explosion en termes de popularité d’artiste comme JO-LO à ouvert la voie à une nouvelle vision des critères de beauté : il faut avoir de belles fesses et si possible une poitrine et pas de ventre. Oui, vous avez bien lu, il faut avoir des formes généreuses, mais pas de ventre !

Avant cette époque, l’idéal féminin c’était plutôt Sarah Michel Gellar, Alyssa Milano ou Claudia Schiffer. Avec l’explosion d’artistes un peu plus latines, nous revenons à un idéal plus proche des filles d’à côté. Mais d’où vient réellement toute cette folie ?

On a dit plus haut que les artistes tels que Jo-Lo avaient beaucoup aidé. Mais il y a aussi l’émergence du fitness avec des séances de renforcement musculaire sur les fesses, et bien souvent les infleuceues n’ont pas peur de passer par la case du bistouri pour obtenir le corps idéal.

Oui, mais comment ça se fait qu’il y a eu une démocratisation de ce genre de beauté ? Tout simplement internet est plus puissant que les anciens médias, avant on avait des modes locales, avec internet on a mondialisé les besoins et les désirs. Hegel serait très heureux de découvrir qu’on peut tendre vers un «Beau idéal», un peu comme il l’espérait dans ses écrits.

Le huffingtonpost sort en (2018) l’article suivant «Les-influenceurs-instagram-commencent-a-tous-se-ressembler», qui répond à cette grande question. Derrière tout cela se cache un mal être, car beaucoup finissent par ne plus supporter leur propre image.

On dit souvent que la France arrive à se battre encore contre le bistouri, mais je doute que ce soit vrai ! On voit de plus en plus d’influenceuses qui prônent les opérations, et bien souvent cela contre une belle réduction de la part de la clinique.

Ce qui est étrange, c’est même physiquement il y a un nouvel idéal : des grosses fesses bien rebondies, aucun ventre et des seins. Mais mère Nature ne permet rarement d’avoir cela de manière naturelle. Certaines influenceuses vont recourir à des implants, d’autres vont se faire retirer des cotes, mais les plus courageuses vont devoir recourir à un rythme de vie très dur entre régimes strict et longues séances de sport.

De plus, il ne faut pas oublier qu’elles utilisent des poses qui permettent de mettre en avant la silhouette et les formes. Il y a également une liste de pose à faire une fois dans sa vie !

À lire

gensdinternet.fr : comment-poser-comme-une-vraie-instagrameuse
billie.ca: les-6-meilleures-poses-dinfluenceuses-pour-de-belles-photos-instagram
Elle.Be Les idées de poses qui marchent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s