Lettre à l’absence #32 J’ai retrouvé ce vieux poème

Salut toi!

Je ne sais pas si tu vas bien? Mais j’ai retrouvé ce vieux poème, en fait je cherchais un petit hommage fait à Baudelaire, mais je ne le retrouve pas, donc je suis tombé sur ce texte que j’avais cherché en vain, à croire que quand on ne cherche plus, les choses arrivent par elles-mêmes!

Je ne demande rien, je ne pense même pas que ce soit quelqu’un qui soit là, enfin, elle ne serait pas forcément belle comme tout le monde en rêve, pas forcement la plus drôle ou qui aurait les plus beaux yeux. Pour moi l’essentiel serait qu’elle me comprenne et que je la comprenne, quand elle va mal, que je retrouve la force et le sourire pour essayé de lui redonné le goût la vie ! Quand je me lèverai le matin, ce serait comme un jour nouveau où l’on sait que l’on va vivre des instants uniques…
Ce serait quelqu’un en qui j’aurai confiance et non pour laquelle j’essaierai de comprendre en vain des silence ou des geste. Je ne sais pas, quelqu’un qui soit là présent à chaque pas et faux pas et qui ne me jugerait pas pour certaines erreurs… Je ne crois pas qu’elle soit là du jour au lendemain. Et je ne pense pas qu’on puisse la définir en quelques lignes et quelques mots. Mais je sais que pour moi elle serait unique et irremplaçable.

Une réflexion sur “Lettre à l’absence #32 J’ai retrouvé ce vieux poème

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s