Une vie entière

angebebe

Parfois on peut passer une vie entière à se détester, une demie vie à essayer d’aimer et un quart de seconde à regretter. Pourtant y a toujours ces moments de vies, ces secondes délicates où les choses les plus simples sont les plus belles. Y a des instants où la magie est telle qu’on se rend compte que la plus lourde des enclumes n’est plus rien face au sourire d’un enfant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s