Voie sans issue

L’assemblé forma un cercle autour du cercueil, posait leurs mains sur le bois recouvert de larmes, et de pétales. Les initiales gravées sur la plaque en argent peint en doré était le dernier symbole et signe de reconnaissance de mon père.
Derrière nous, un panneau avec l’inscription «Sans issue» même dans ces moments là, certaine personne aurait pu faire abstinence à l’humour noir ; la banalité de «Voie sans issue» aurait été de meilleur goût.

Puis, le cercueil prit le chemin de la Fournaise, où il y avait une caméra branchée durant toute la torture psychique des proches et des intimes, qui n’arriveront pas à se défaire de l’idée, qu’ils ne reverront plus jamais cette personne qui s’en va loin d’eux, et qui renaîtra sous une autre forme.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s